Faut-il rénover sa maison avant de la vendre ? Nos experts vous conseillent

Share.

Vous êtes sur le point de vendre votre maison ? Vous vous êtes certainement demandé quelles améliorations vous pourriez apporter à votre maison pour la vendre plus facilement et à un prix plus élevé. 

Pour vous aider, nous avons contacté quelques experts en la matière : le notaire Bart van Opstal, porte-parole de Notaire.be, et les agents immobiliers Frank Geurts de Living Stone, Patrick Schurmans de Walls Vastgoedmakelaars et Tim Moens de Gentill se feront un plaisir de vous expliquer tout ce que vous pouvez et ne devez pas faire pour vendre votre maison. 

Ce qu’il faut absolument faire avant de vendre sa maison

1. Veiller à ce que tout soit bien range

C’est peut-être une évidence, mais nous allons tout de même commencer par là, car c’est essentiel. Les acheteurs fondent leur décision concernant un bien immobilier en partie sur des sentiments. Lorsqu’ils visitent votre bien, leur première impression est donc cruciale. Veillez donc à ce que votre maison soit propre et bien rangée lorsque les gens viennent la visiter.

Bart van Opstal – Notaire.be : « Les acheteurs ont tout de suite une autre impression d’une cuisine dans laquelle les casseroles de la veille traînent encore que de la même cuisine bien rangée ».

2. Mettez de l’ordre dans les petits rafraîchissements

Un nouveau coup de peinture, de belles plinthes un peu partout, le remplacement de petites portes de placard ou de poignées… Quelques petits rafraîchissements rendront immédiatement votre maison plus attrayante pour les acheteurs potentiels.  Évitez les couleurs vives et les finitions tape-à-l’œil : les couleurs neutres comme le blanc ou les tons clairs de gris et les accessoires discrets mais de qualité séduisent le plus grand nombre.

Tim Moens – Gentill : « Il est très important de poursuivre la finition d’une maison. Souvent, les gens commencent à rénover, mais négligent les petits travaux. Bien qu’ils demandent relativement peu d’efforts et qu’ils soient peu coûteux, ils ont un impact très important sur la vitesse de vente et le prix de vente final »

3. Un jardin décoré et entretenu fait des merveilles

Si vous avez un jardin, veillez à ce qu’il soit bien entretenu. Même si vous n’y avez jamais prêté attention, il peut être intéressant de le décorer (ou de le faire décorer), de veiller à ce qu’il y ait de belles fleurs et de beaux arbustes, que l’herbe soit coupée… Un jardin bien entretenu donne une très bonne première impression aux acheteurs potentiels et leur donne instantanément l’impression d’être chez eux.  

4. Prévoir des meubles (mais pas trop et pas trop démodés)

Une maison complètement vide peut donner une impression de désolation, ce qui décourage les acheteurs. Veillez donc à ce qu’il y ait des meubles, et de préférence des meubles attrayants et modernes. En effet, des meubles démodés et usés donnent souvent l’impression aux acheteurs que la maison est également démodée (même si ce n’est pas le cas). 

En outre, n’oubliez pas qu’à un moment donné, il se peut que vous receviez beaucoup de monde en même temps. Veillez donc à ce qu’il y ait suffisamment d’espace pour que les gens puissent passer.

Frank Geurts – Living Stone : « Un garage est souvent aussi un espace de stockage et peut donc être plein, un acheteur y jettera un coup d’œil. Dans un salon, c’est différent : il vaut mieux ne pas être trop chargé. N’hésitez donc pas à placer cette table basse ancienne dans le garage pour donner aux acheteurs potentiels une chance d’imaginer leur futur salon.

5. Faire face aux problèmes d’humidité, d’électricité et de construction

Tout le monde veut une maison sèche. Un toit qui fuit, des infiltrations d’eau dans les combles ou les chambres… Les problèmes d’humidité font fuir de nombreux acheteurs potentiels, et il peut donc s’avérer payant de les faire réparer avant de vendre. Même les problèmes d’humidité dans le sous-sol ont tout intérêt à être réglés avant la vente. 

Il en va de même pour les problèmes d’électricité et de construction, surtout si votre maison bénéficie d’un label PEB favorable : ce n’est que si ces problèmes sont réparés si nécessaire que vous pourrez dire que votre maison est vraiment prête à être emménagée. 

Quelles que soient les réparations effectuées, soyez toujours honnête avec les acheteurs potentiels. Certains problèmes d’humidité, d’électricité ou de construction sont-ils si structurels que vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas effectuer les réparations vous-même ? Dans ce cas, tenez-en compte dans votre prix de vente.

Ce qu’il vaut mieux ne pas faire avant de vendre votre logement

1. Travaux de gros œuvre

Remplacer rapidement votre toiture, installer une piscine ou un sauna, changer radicalement l’agencement de votre habitation ? Ces travaux sont coûteux et ne seront certainement pas récupérés dans le prix de vente final. Mieux vaut donc les laisser de côté.

2. Une cuisine et une salle de bains entièrement nouvelles

Rien n’est plus personnel (et important) dans une maison que la cuisine et la salle de bains. Une rénovation totale de ces deux pièces est généralement coûteuse et les goûts diffèrent : ce qui vous plaît peut ne pas convenir à un acheteur potentiel. Alors que vous avez investi dans la cuisine et la salle de bains et que vous souhaitez que cela se traduise par un prix de vente plus élevé, cela peut être une raison pour votre acheteur de proposer un prix plus bas. 

Vous vous retrouvez néanmoins avec une cuisine ou une salle de bains très démodée dans une maison qui, par ailleurs, est tout à fait correcte ? Envisagez alors quelques interventions mineures comme un coup de peinture, la rénovation ou le remplacement de certaines portes et/ou robinetteries endommagées… Dans des couleurs et des styles neutres, bien entendu.

Patrick Schurmans – Walls Vastgoedmakelaars : « Dans les cuisines ou les salles de bains désuètes ou endommagées, vous pouvez créer un aspect complètement différent et propre avec seulement quelques petites interventions qui donnent aux acheteurs l’impression qu’ils pourront utiliser la cuisine pendant un certain temps encore. » 

Avec l’aimable autorisation de: Bart van Opstal (Notaire.be), Tim Moens (Gentill), Patrick Schurmans (Walls Vastgoedmakelaars) et Frank Geurts (Living Stone)

Share.