Les 10 plus grandes erreurs lors de la recherche d’une maison (selon les experts)

Share.

Acheter une maison pourrait se dérouler rapidement, mais il s’avère souvent que la hâte et la précipitation ne sont pas souvent bénéfiques. Les agents immobiliers vous mettent en garde avec un top 10 des erreurs de préparation fréquemment commises par les acheteurs à la recherche d’une maison.

1. Ne pas demander de conseils

La plus grande erreur qui malheureusement se produit régulièrement est que les visiteurs ne demandent pas de conseils à leur institution financière (banque). Cela les amène souvent à chercher des maisons qui dépassent leur budget. Parfois, ils font une offre et découvrent ensuite qu’ils ne peuvent pas obtenir de financement, entraînant une grande déception. Clarifiez d’abord votre situation financière avant de commencer la recherche.

2. Ne pas examiner correctement l’annonce

Une bonne préparation évite les frustrations lors de la visite. Il arrive parfois que les acheteurs potentiels ne regardent pas correctement l’annonce à l’avance, de sorte que la propriété ne répond pas à leurs attentes lors de la visite (par exemple, pas de jardin ou de garage, moins de chambres). Les annonces sont élaborées de manière détaillée sur le plan textuel et photographique, afin que vous puissiez examiner la maison complète à l’avance.

3. Avoir des attentes trop élevées

La recherche et le processus d’achat suscitent des rêves. Ces rêves s’accompagnent souvent d’attentes élevées qui ne sont pas toujours comblées, surtout avec un budget limité.

4. Être ignorants

En ce qui concerne le budget, les acheteurs ne savent parfois pas que plusieurs coûts sont associés à un achat. Pensez aux frais d’achat : les droits d’enregistrement en Flandre et les frais de notaire à payer lors de l’acte d’achat. Les frais de l’acte de crédit viennent également s’ajouter.

5. Sous-estimer les coûts

Une erreur très courante, sur laquelle l’acheteur n’a pas beaucoup de contrôle, est de ne pas pouvoir estimer correctement les coûts de rénovation, souvent sous-estimés. Dans de nombreux cas, il s’appliquera néanmoins : vous savez ce que vous commencez, mais pas où vous finirez. Avoir un expert à vos côtés est donc recommandé.

6. Manque de recherche

La recherche financière préalable n’est pas la seule chose nécessaire pour connaître votre budget maximal. Un manque de recherche sur le marché et le quartier est également fréquent. Vous ne vérifiez pas à l’avance la distance jusqu’à l’école voisine, ou s’il y a des transports en commun… Cela entraîne une méconnaissance des valeurs actuelles dans la région. Visiter plusieurs maisons ou appartements, dans plusieurs quartiers, avec des caractéristiques différentes, est un processus d’apprentissage utile.

7. Ne pas établir de priorités

En effectuant des recherches préalables sur le marché, vous apprendrez également ce qui est le plus important pour vous. Les priorités sont peut-être définies, mais pas pour tout le monde. Vous recherchez une maison pour une famille ? Assurez-vous que toutes les priorités de tous les membres de la famille peuvent être prises en compte avant de commencer la recherche.

8. Irriter le vendeur

Peut-être étrange, mais arriver en retard à une visite ou à l’achat d’une maison est sanctionné. Le vendeur pourrait ensuite négocier plus durement avec ce candidat. Cela s’applique surtout si le vendeur habite encore dans la maison. Irritant également, pour le vendeur, est de faire une offre ridicule qui l’empêche de formuler une contre-offre.

9. Décider trop rapidement ou parfois trop tard

Une erreur fréquemment commise est que les acheteurs potentiels décident trop rapidement ou de manière impulsive. Il arrive que la décision soit prise après une visite lorsque la nuit est tombée. Ne vous laissez pas guider par une seule visite, surtout en cas de doute. Demandez une deuxième visite. Les décisions hâtives et émotionnelles ne sont pas une bonne idée. En opposition, il y a les éternels indécis. En hésitant longtemps, d’autres passent à côté de la propriété alors qu’ils la veulent en réalité, mais n’osent pas franchir le pas.

10. Influence extérieure

En permettant à des « étrangers » de voir votre future maison potentielle à l’avance, le danger guette d’être influencé. Les jeunes couples, en particulier, dépendent beaucoup des conseils des autres et se laissent parfois trop influencer. Dans la plupart des cas, il s’agit des parents.

En résumé : nous ne prenons pas assez de temps.
Un manque de temps ou le fait de ne pas prendre suffisamment de temps peut entraîner des décisions erronées. Prenez votre temps et consacrez de l’énergie à tout examiner, surtout avant de commencer la véritable recherche.

Remerciements à Wijns Vastgoed, Immo Haven, Dermul, Top Invest et Immo Vervloet

Share.